Accueil
Historique
Villages d'enfants
Aide aux familles
Ecole pour tous
Le bidonville
Portraits d'enfants
Faits et chiffres
Carte
Galerie de photos
Pour aider

 

Faits et chiffres


65 millions d’enfant indiens, âgés de 6 à 14 ans, ne sont pas scolarisés.

12,66 millions travaillent selon les chiffres officiels, entre 25 et 30 selon les ONG.

En moyenne, deux enfants sur cinq ne terminent pas l’école primaire.

 

L’Inde compte plus d'un milliard d’habitants dont 33 % environ ont moins de 14 ans. Parmi ces 333 millions d’enfants, 65 millions, âgés de 6 à 14 ans, ne sont pas scolarisés et 12,66 millions travaillent pour gagner leur vie.
(Chiffres du recensement 2001, publiés en 2005)

En réalité, ce chiffre de 12,6 millions d’enfants travailleurs est certainement sous-estimé par le recensement qui ne prend pas en compte tous les enfants employés dans l’agriculture ou dans un cadre familial. Les ONG estiment donc que le nombre réel d’enfants travailleurs se situe entre 25 et 30 millions.

Toujours selon les chiffres officiels (Planning Commission de l’Etat), 260 millions de personnes (26 % de la population) vivent en dessous du seuil de pauvreté. La plupart de ces personnes habitent en milieu rural et dans les sept Etats du nord du pays… mais aussi dans le Tamil Nadu, l’Etat du sud où travaille la Boys Towns Society.

Il y a un lien direct et évident entre pauvreté, analphabétisme, sous-scolarisation et travail des enfants. C’est un cercle vicieux : les enfants travaillent parce que leurs familles sont misérables et leurs parents illettrés. Faute d’instruction, une fois adultes, ils peineront à leur tour à faire vivre leurs familles. Ainsi, 84 % des enfants non scolarisés et 72 % des enfants travailleurs sont concentrés dans les sept Etats indiens les plus pauvres et en milieu rural… 3,61 % des enfants de l'Etat du Tamil Nadu travaillent, soit 418.801 d’entre eux.

Officiellement le travail des enfants est illégal.
Le gouvernement a mis en place un programme d’éducation pour tous.

La loi indienne – The Child Labour Prohibition and Regulation Act, 1986 - réprime officiellement le travail des enfants. Une interdiction renforcée en octobre 2006 par le ministère du Travail. Les employeurs contrevenants s’exposent à une amende de 20.000 roupies (près de 400 euros) et à une peine d’emprisonnement d’un an et plus.

En 2001, le gouvernement indien a lancé un programme (Sarva Shiksha Abhiyan) d’éducation à l'intention de tous les enfants en âge de fréquenter l'école primaire ou les premières années du collège (6ème-5ème).

Doté d’un budget de 3,5 milliards de dollars US, ce programme bénéficie d’aides internationales importantes, notamment de la Commission européenne. Il concerne 193 millions d’enfants, 3,3 millions d’enseignants, 1 million d’écoles.

A son lancement, il visait une série d’objectifs prioritaires et en particulier :
- que tous les enfants effectuent 4 années d’école primaire en 2005
- que tous les enfants effectuent 8 années de scolarité en 2010
- qu’il n’y ait plus de disparité entre sexes, à l’école primaire en 2007 et secondaire en 2010.

A mi-parcours, ces objectifs sont loin d’être atteints, hélas.

Depuis 2001, la population indienne a augmenté de 113 millions de personnes.
Le gouvernement est dépassé par la croissance démographique.

La population indienne atteint aujourd’hui 1,13 milliard d’individus. Selon les chiffres officiels de 2004, 142 millions d’enfants étaient en primaire ou l’équivalent des deux premières années de collège français.

En cinquante ans, le nombre d’écoliers (en primaire) a progressé de 19,2 millions en 1950-1951 à 113,9 millions en 2001-2002. Les écoles publiques sont pleines à craquer. Elles manquent de tout et en premier lieu d'enseignants.

Entretemps pourtant, le nombre d’écoles primaires a été multiplié par plus de trois, de 210.000 écoles à 664.040 et le nombre de collèges (6ème-5ème) par plus de 15, de 13.600 à 219.626 établissements.

Malgré cet énorme effort, un enfant de 7 à 10 ans sur quatre ne va toujours pas à l’école primaire et deux sur cinq n'entreront pas au collège.

Beaucoup de chemin a été parcouru, il en reste autant à accomplir.

Pour en savoir plus, consulter sur Internet le rapport "Review of Child Labour, Education and Poverty Agenda, India Country Report" réalisé par Global March against Child Labour and International Centre on Child Labor and Education, ICCLE.

 

Accueil
Historique
Villages d'enfants
Aide aux familles
Ecole pour tous
Le bidonville
Portraits d'enfants
Faits et chiffres
Carte
Galerie de photos
Pour aider