Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche

Templemar

par Christiane Blanc

 

Chapitre 15

Les toits de Lille

 

Les chutes de neige avaient commencé la veille. Les rues de Lille dégueulaient une boue noirâtre, écrasée par les sabots des passants et les roues des attelages.

Quinze jours auparavant, après l’atrocité de ce qu’elle avait subi, Charlotte s’était réveillée dans une petite pièce en soupente, meublée sans goût, mais propre, éclairée d’un simple œil de bœuf.

La présence du prêtre Georges, penché sur son chevet, avait dissipé sa dernière terreur. Elle sut qu’elle était libre. Mais quelle douleur ! Et quel mépris envers cet homme !

- Je vous expliquerai…. avait-il avancé.

Il n’avait put continuer, paralysé par l’expression de dégoût de son visage.

L’horreur de la situation acheva de révulser la jeune fille lorsqu’elle vit réapparaître le bourreau. Sans sourciller le moins du monde en sa présence, il avait coordonné l’évasion, fournit le logement, qui s’avérait être au-dessus de cette maudite cave où il l’avait flétrie. Le prêtre Georges et elle-même devaient d’ailleurs s’y précipiter en cas d’alerte.

- Ainsi, ragea-t-elle intérieurement, non seulement cet homme abominable m’a déshonorée, mais, de plus, je lui dois le gîte et le couvert ! Et par-dessus tout, hypocrisie suprême, il fournit l’onguent !

Durant ces quinze jours où elle soigna son épaule, elle resta dans un mutisme glacial. Au début, son esprit avait oscillé entre colère et dégoût, révolte et tristesse. Pour devenir finalement inerte, écrasé par un désespoir sournois qu’elle avait du mal à vaincre.

Malgré tout, un matin, sans prévenir, une luminosité joyeuse éclata sur un mur de sa chambre. Charlotte fixa longuement cette lumière crue venant du dehors. Comprit qu’elle devait se lever. Le fit. Brusquement. En propulsant la couverture sur le sol. Elle se dirigea ensuite vers l’œil de bœuf et se mit à contempler les toits.

Ils n’étaient plus de tuile mais de fleurs. Un tapis de fleurs de neige qui se cramponnait sur les pentes. Il faisait beau. Et quelle lumière ! Celle d’une neige éclatante, agrippée sur les toits des maisons voisines, qui renvoyait sa blancheur sur les murs de la chambre.

Charlotte retrouva malgré elle la force de vibrer à la beauté du spectacle. Elle promena son regard. A perte de vue… au-delà des cheminées de briques. Et l’horizon immaculé l’apaisa.

Un long moment après, elle avait une idée…. Qui devint un plan… puis une décision…

Elle avait trouvé quoi faire.

Au-delà de la douleur qui d’ailleurs s’estompait, Charlotte sentit monter en elle la force de se battre, la force de se venger, la force de vaincre.

Elle enfila ses chaussures.

Fin de la première époque

Lire la suite: Chapitre 16 - Justice

 


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche