Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



God of the naked unicorn

Richard Lupoff

1976 - États-Unis
Nouvelle

Intérêt: **

 

Cette fiche traite de deux textes: Tarzan alive de Philip José Farmer, 1972, et God of the naked unicorn, de Richard Lupoff, 1976.

Avertissement: les deux ouvrages mentionnés ici ne peuvent être considérés comme des suites des aventures des mousquetaires. Les mentions de d'Artagnan y sont en effet très brèves. Elles n'en sont pas moins suffisamment significatives pour mériter d'être relevées et de venir enrichir l'arbre généalogique de d'Artagnan.


D’Artagnan, il suffit de regarder son arbre généalogique pour le constater, a eu plusieurs enfants, tous illégitimes, il faut bien le dire. L’un de ses descendants est devenu extrêmement célèbre, mais son lien de parenté avec l’illustre mousquetaire est souvent ignoré: il s’agit de lord Greystoke, plus connu sous le nom de Tarzan.

C’est l’écrivain Philip José Farmer qui a exhumé le lien entre les deux héros dans sa biographie exhaustive de l’homme singe, Tarzan alive (1972). Outre un récit détaillé de la vie mouvementée de celui-ci, le volume comprend en effet un impressionnant arbre généalogique, accompagné d’une notice d’une trentaine de pages détaillant les ascendants de Tarzan.

On y découvre les faits suivants: Charles de Baatz, seigneur d’Artagnan, maréchal de France, eut une liaison avec Dolores Maria Salvador, fille du seigneur espagnol Don Esteban de Echequivarra y de Miranda, originaire de Cadiz. Ils eurent une fille naturelle, baptisée Constance – tendre souvenir de d’Artagnan pour un amour de jeunesse, sans doute – qui épousa John Charles Conyers, douzième baron Grebson de Grebson, né en 1668.

Ceux-ci eurent une fille unique, Elisabeth, qui épousa en quatrièmes noces son cousin John Clayton. Ces derniers eurent eux-mêmes un fils qui devint le premier duc de Geystoke, et fut donc l’ancêtre de John Clayton, le huitième duc, qui, bébé, fut recueilli dans la jungle par une tribu de singes et élevé par leurs soins, avant de devenir le héros dont les aventures ont été chroniquées par Edgar Rice Burroughs.

 Voir l'arbre généalogique de d'Artagnan

Mais les révélations de l’enquête généalogique menée par Philip José Farmer (auteur, parmi bien d’autres livres, de la prodigieuse série de romans de science-fiction du Monde du fleuve), vont plus loin encore. Elles font apparaître que Tarzan était cousin plus ou moins lointain d’autres personnages hors du commun, dont le justicier Doc Savage, le génie du mal Fu Manchu, le grand voyageur Phileas Fogg et le professeur Moriarty.

Et Farmer ne s'en est pas tenu là. C'est lui qui a inventé l'univers de Wold Newton en imaginant la rencontre dans ce village anglais, au XVIIIème siècle, des ancêtres de Sherlock Holmes,Tarzan, Arsène Lupin, etc... Certes, Farmer n'a pas été le premier auteur à mettre en scène la rencontre de grands héros de la littérature populaire. Amateurs et écrivains ont toujours aimé rêver à ce que donnerait l'affrontement d'Arsène Lupin et d'Hercule Poirot ou une compétition entre Sherlock Holmes et Rouletabille. Maurice Leblanc lui-même a décrit la lutte opposant son Arsène Lupin à un bien transparent Herlock Sholmes.

Mais le texte de Farmer est apparu fondateur, au point que les récits faisant se rencontrer les héros de la littérature populaire de tous les temps et tous les pays sont désormais considérés comme faisant partie de la famille Wold Newton. Un genre littéraire qui a ses sites Internet (voir par exemple le site Wold Newton Universe ou le site French Wold Newton Universe) et sa maison d'édition, Black Coat Press.

Les textes de cette galaxie sont le plus souvent centrés sur la littérature de la fin du XIXème siècle ou de la première moitié du XXème. Mais il est évident qu'il leur faut rendre hommage, de-ci de là, à l'oeuvre de Dumas, grand ancêtre de la littérature populaire. On voit ainsi apparaître, au gré des oeuvres, d'Artagnan, Monte-Cristo ou, de temps en temps, Dumas lui-même...


Exemple typique de ce genre littéraire - et du rôle central qu'y joue Philip José Farmer: God of the naked unicorn publié par Ova Hamlet (pseudonyme de Richard Lupoff) en 1976 (récit publié en France en 1977 sous le titre Le dieu à la licorne nue dans la revue Univers 11, Editions J'ai Lu). Ce récit révèle l’existence d’une association secrète de héros rassemblant Doc Savage, Tarzan, Sherlock Holmes, Flash Gordon, John Carter, etc… Ils se réunissent dans la Forteresse de la Solitude de Doc Savage, dans le Grand Nord. Mais dans cette première moitié du XXème siècle, d’Artagnan n’est pas si loin. Quand le docteur Watson est amené à la Forteresse, Doc Savage lui explique que le club existe de longue date et l’invite à aller voir «le portrait de notre fondateur, accroché au-dessus de la cheminée». «Je me levai pour m’approcher d'abord du feu pétillant, raconte-t-il, et portai mes yeux vers le portrait exécuté avec art et richement encadré. Le peintre avait traité son sujet dans des teintes profondes de brun, de rouille et de rouge sombre. Le visage exprimait la force, l’intelligence et un certain esprit sans-souci. Le costume était celui d'un chevalier français d'un siècle enfui. Une petite plaque gravée, sur le cadre, portait un simple nom: D'Artagnan».

L’affaire rebondit quand il apparaît que Watson a été invité par Doc Savage pour l’aider à résoudre une crise majeure: Tarzan et Sherlock Holmes ont été kidnappés par un génie du mal, qui à l’aide d’une machine effroyable munie de touches représentant les lettres de l’alphabet, pompe leur substance pour produire des piles de pages imprimées. Quand Watson découvre l’être malfaisant, les deux héros sont déjà réduits à une taille lilliputienne. Le nom du malfaiteur: Albert Payson Agricola. Il s’agit là d’une claire référence à Philip José Farmer, ainsi «accusé» de détourner à son profit les grands héros créés par d’autres, puisqu’il a consacré des livres à Tarzan, Holmes, Doc Savage, etc…

Pour Farmer et Lupoff, en tout cas, une chose est sûre: le père «physique» dans le premier cas, spirituel dans le second des héros populaires du XXème siècle, c’est bien d’Artagnan!


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche