Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



Le retour de Monte-Cristo

Michèle Lepage-Chabriais

240 pages
Les Editions Osmonde - 2000 - France
Roman

Intérêt: 0

 

Note: sur la couverture du livre, "Monte-Christo" est écrit avec un H. Partout ailleurs, l'orthographe normale est respectée.

Ce qu'il y a de formidable avec les romans de Dumas, c'est qu'ils se prêtent à des exploitations dans tous les genres littéraires: roman d'aventures, bien sûr, mais aussi policier, science-fiction, etc... Grâce au Retour de Monte-Cristo, nous savons désormais que Dumas peut aussi être réécrit dans le registre du roman sentimental pour quai de gare.

Comme dans bien d'autres suites, ce roman part de la dernière page du livre de Dumas et imagine ce que deviennent ensuite ses héros. Mais loin de se lancer dans de grandioses aventures, le comte de Monte-Cristo de Michèle Lepage-Chabriais se consacre exclusivement à reconstituer autour de lui une vie de famille: il s'installe à Alger pour soutenir Albert de Morcerf qui s'est engagé dans l'armée, incite Haydée à fréquenter les jeunes gens de son âge en lui organisant une vie mondaine, renoue avec Mercédès qu'il épouse, comble de bienfaits Maximilien et Valentine Morrel…

Ce faisant, le lecteur est confronté à d'angoissantes questions:

- Albert réussira-t-il le concours d'entrée à Polytechnique? (Oui, et Mercédès sera bien fière)

- Haydée finira-t-elle par renoncer à épouser son papa/Monte-Cristo? (Oui, elle se rabattra sur Albert)

- Réussira-t-elle à apprendre la valse? (Oui, mais non sans mal)

- La grossesse difficile de Mercédès ira-t-elle à son terme? (Oui, elle donnera à Edmond des jumeaux bien mérités)

- Qui des bébés de Mercédès et de Valentine Morrel naîtra le premier? (Ceux de Mercédès, la plus pressée il est vrai vu son âge)

- Monte-Cristo recevra-t-il un prix pour le récompenser de ses bonnes œuvres? (Oui, grâce aux efforts de ses amis)

- Obtiendra-t-il de la justice française sa réhabilitation? (Oui, grâce aux mêmes, et il en sera bien ému)

L'auteur, qui a lu ses classiques, sait que tout grand roman d'aventures comporte un peu d'aventures: il y a donc au milieu du livre un enlèvement de Haydée par un officier à qui elle avait refusé une danse. Mais que l'on se rassure, l'affaire sera réglée en une dizaine de pages.

Bref, Le retour de Monte-Cristo n'est rien d'autre qu'un happy-end en 240 pages. Dans des registres un peu similaires - "suites" de Monte-Cristo centrées sur la vie de famille du comte - on pourra se reporter sur Les filles de Monte-Cristo et La fille de Monte-Cristo.

 Voir l'arbre généalogique du comte de Monte-Cristo

Extrait du chapitre 14 L'enlèvement

Bientôt vint le soir du bal tant attendu par Charlotte, la préparation de cette soirée avait, durant plusieurs semaines, occupé et fait rêver les jeunes filles, chacune souhaitant apporter à la fête une note de gaîté particulière. La maison du colonel, quoique confortable, ne permettait pas de recevoir aussi largement que celle du comte, mais son agréable jardin clos, en cette saison, se prêtait bien à de telles fêtes. Autour de la pelouse transformée pour l'occasion en piste de danse, une tonnelle recouverte d'une treille abritait des tables et des chaises. Les hauts murs blanchis à la chaux qui fermaient la propriété débordaient de plantes grimpantes à la végétation luxuriante, le parme tendre des dernières grappes de la glycine qui courait sur le muret chantait avec la pourpre éclatante d'un bougainvillier. Aux pieds des arches de la tonnelle, on avait disposé des vasques débordantes de fleurs aux coloris variés, sauges écarlates et indigo, oeillets d'inde dorés et géraniums lierre.

Sous le contrôle vigilant de madame Moulain, Charlotte, Ernestine et leurs amies, avaient soigneusement choisi les jeunes gens à inviter. Parmi les heureux élus, on comptait de jeunes officiers recommandés par le colonel et quelques fonctionnaires célibataires qui entouraient le gouverneur.

Un petit orchestre de trois musiciens et un buffet bien garni achevait de donner à cette soirée, qui gardait un caractère d'intimité, tout le faste souhaité. Parmi les jeunes gens qui se connaissaient presque tous, l'ambiance fut gaie et amicale. Haydée, parfaitement à l'aise, retrouva sans gêne le capitaine Léon Stuwartz, toujours doux et empressé à son égard ainsi le lieutenant Frédéric Leblanc. Par contre, Pierre Establet qui l'avait tant importunée au premier bal du comte était absent, exclu implacablement du nombre des invités par les jeunes filles. Elle participait au plaisir de la fête et se laissait emporter dans la danse, tout en observant, de temps à autre, le comte à la dérobée. Il discutait avec des couples plus âgés. Ses hôtes lui accordaient une attention très particulière, qui flattait la jeune fille, elle le vit également s'entretenir un court moment avec le gouverneur. Elle savourait comme une victoire l'absence de la comtesse, il était venu seul avec elle. Cette satisfaction secrète était la cause de l'éclat particulier de son regard, qui, ce soir là, n'échappa à personne. Edmond lui en fit la remarque sur le chemin du retour:

- Tu fus resplendissante ce soir, Haydée, tu aimas cette soirée?

- Jamais je ne m'étais autant amusée. Albert s'y serait plu aussi, je crois.

- A la bonne heure, cela me ravit. Mais tu songes à Albert parfois?

- Cela arrive, Charlotte m'en parle beaucoup.

Pour rien au monde, la jeune fille n'aurait voulu reconnaître qu'elle y pensait assez souvent, surtout lors des repas. Elle détestait ces tête-à-tête entre Mercédès qui ne savait que faire pour lui être agréable, alors que seule sa disparition aurait pu la satisfaire, et Edmond qui, impassible, semblait songer que le temps aurait raison de sa révolte. Elle leur causait du souci, le voyait, s'en trouvait détestable ce qui accroissait encore son humeur taciturne.

Seul Albert savait apporter à ces repas de la bonne humeur et de la fantaisie, il s'intéressait à elle et lui donnait l'idée qu'elle avait encore quelques qualités.

- Nous voici arrivés dit le comte, passe une bonne nuit et garde-nous cet oeil vif et ce rose aux joues.

Il l'embrassa sur le front et la quitta.


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche