Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche



Le fils des Trois Mousquetaires (roman)
roman héroï-CAMIque illustré par l’auteur

Cami

300 pages
1919 - France
Humour - Roman

Intérêt: **

 

Cette œuvre de l'humoriste Cami est un pastiche délirant des Trois mousquetaires. Elle narre les aventures du "fils des Trois Mousquetaires", déjà apparu quelques années plus tôt dans une brève nouvelle, né des amours d'une veuve béarnaise et d'Athos, Porthos et d'Artagnan, en séjour dans la région. Le père n'ayant pu être déterminé, le jeune homme se considère comme "le fils des Trois Mousquetaires" et fait fréquemment référence à "mes pères".

Ajoutons que par un miracle de la génétique, il a hérité des caractéristiques de ses trois pères à la fois, comme le constate, émerveillé, le vieux Planchet: "ces yeux, ce sont les yeux pétillants de malice de d'Artagnan! et ce front, c'est celui du noble Athos, et ce cou puissant et cette stature de Titan, c'est Porthos ressuscité! Oh oui, c'est bien cette prodigieuse trinité en une seule personne!"

Accompagné d'un serviteur aussi nabot que prétentieux baptisé Mille-Hommes et d'un féroce mouton de garde (!), le fils des mousquetaires vit des aventures rocambolesques pour tirer le belle Blanche-Mignonne, fille adoptive de Planchet, des griffes de l'infâme Tristan de Macabreux.

Ce faisant, il découvre l'identité de l'homme au Masque de Fer, dont la coiffe cache son anormalité: il s'agit en fait d'un homme à tête de veau (l'explication de ce phénomène réside dans un effroyable jeu de mots…).

Pas toujours subtil mais très enlevé, ce livre est donc une réjouissante satire de Dumas, agrémentée de nombreux petits dessins de l'auteur. Le fils des Trois Mousquetaires revient ultérieurement dans ses Nouveaux exploits, tandis que Cami met en scène les mousquetaires eux-mêmes dans Les chevaliers du gai et Les Trois Mousquetaires et demi.

 Voir les arbres généalogiques de d'Artagnan, Athos et Porthos


Extrait du chapitre 1 Où le lecteur retrouvera avec plaisir un héros sympathique de Dumas père

- Pourtant, ajouta (Planchet), tandis qu'une lueur d'espoir éclairait ses yeux, qui sait, il existe peut-être encore un descendant des trois Mousquetaires!

- Un descendant des trois Mousquetaires?

- Oui, dame Jeanne.

- Un fils de monsieur d'Artagnan?

- Non, dame Jeanne.

- De monsieur Athos, peut-être?

- Non, dame Jeanne.

- De monsieur Porthos, alors?

- Non, dame Jeanne; le descendant des Trois Mousquetaires, s'il existe encore, n'est ni le fils de d'Artagnan, ni le fils d'Athos, ni celui de Porthos.

- Je ne comprends pas, maître Planchet.

- Vous allez comprendre: il n'est le fils d'aucun d'eux en particulier, mais il est le fils des Trois Mousquetaires.

- Je comprends de moins en moins, maître Planchet.

- C'est juste. Vous n'êtes pas au courant de l'histoire. Ecoutez: pendant le séjour de la Cour dans le Midi, à l'époque du traité des Pyrénées, les Trois Mousquetaires qui faisaient partie de l'escorte du Roi firent la conquête d'une jeune, riche et jolie veuve béarnaise.

- Doux Jésus! Tous les trois! interrompit dame Jeanne en se signant.

- Les Trois Mousquetaires étaient aussi beaux l'un que l'autre, poursuivit Planchet, mais chacun d'une beauté différente. D'Artagnan était mince et doué d'une physionomie des plus spirituelles.
" Athos, lui, avait le physique noble et imposant d'un seigneur de race.
" Porthos, l'homme aux muscles d'acier, avait la beauté de l'athlète.
" La jolie veuve béarnaise les trouva magnifiques tous les trois et son cœur battit tour à tour pour chacun d'eux.
" Elle aima d'Artagnan pour sa finesse!
" Athos pour sa noblesse.
" Porthos pour sa force!
" En les aimant tous les trois la jolie Béarnaise avait le sentiment de ne les tromper ni les uns ni les autres, car ce trio d'inséparables ne formait en réalité qu'un seul corps et qu'un seul esprit!
" D'ailleurs, leur devise n'était-elle pas "Tous pour un, un pour tous!"

- Sainte-Vierge! murmura dame Jeanne.

- Les Mousquetaires oubliaient facilement les aventures amoureuses, poursuivit Planchet. D'Artagnan, Athos et Porthos étaient revenus à Paris depuis plusieurs mois et ne pensaient déjà plus à la jolie Béarnaise lorsqu'un jour chacun d'eux reçut une lettre leur annonçant la naissance d'un fils.
" Etait-ce le fils de d'Artagnan?
" Etait-ce le fils de Porthos?
" Etait-ce le fils d'Athos?
" Mystère!
" Les trois inséparables, amusés par cette étrange aventure, décidèrent de donner à l'enfant le nom de "Fils des Trois Mousquetaires". Ils écrivirent donc à la jolie Béarnaise de prendre soin de leur fils jusqu'à sa vingtième année et à cette époque de leur envoyer le jeune homme. Ils se chargeraient alors d'en faire un brave et loyal mousquetaire."


 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche