Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche

Recherche


Dantès

Pierre Boisserie (scenariste)
Philippe Guillaume (scenariste)
Erik Juszezak (dessinateur)

Dargaud - 2007 - France
Bande Dessinée

Intérêt: **

Tome 1 - La chute d’un trader

56 pages
2007

Tome 2 - Six années en enfer

54 pages
2008

Tome 3 - Le visage de la vengeance

46 pages
2009

Tome 4 - Pour solde de tout compte

46 pages
2010

Tome 5 - Le complot politique

46 pages
2011

Tome 6 - L'affrontement final

46 pages
2012

Cette série, qui transpose l’histoire de Monte-Cristo dans le monde de la finance moderne, est l’une des rares BD à mériter, en tant que «pastiche et/ou hommage» une fiche complète sur ce site.

L’histoire commence en 2000 avec l’arrivée, dans une grande soirée réunissant le tout-Paris de la finance, d’un certain Christopher Dantès. L’homme fait sensation, car c’est la première fois qu’on le voit: il est apparemment connu pour son immense fortune, mais l’on ne sait rien de lui. Et l’on comprend qu’il est là pour se venger de différents personnages présents à cette soirée.

L’histoire se déplace douze ans plus tôt, en 1988. Un jeune et brillant trader parisien, Alexandre, est chargé par sa banque de développer des transactions sur le Matif, le tout nouveau marché à terme d’instruments financiers. Un marché sur lequel on peut prendre de très grosses positions en engageant très peu d’argent. Ce qui permet de faire de très gros bénéfices quand on a bien prévu l’évolution des cours -  et de perdre énormément dans le cas contraire.

Enthousiaste et un peu naïf, Alexandre se lance à fond dans cette aventure, secondé par son meilleur ami. Il bénéficie du soutien total du président de sa banque et des conseils avisés d’un mystérieux investisseur très informé.

Mais petit à petit, les choses se dérèglent. Des prises de position malheureuses entraînent de lourdes pertes qu’Alexandre dissimule. Les règles sont de plus en plus souvent ignorées. Et il apparaît qu’en fait Alexandre est manipulé. Les dirigeants de la banque organisent la faillite de l’établissement (pour des raisons que l’on ignore à ce stade) et le jeune homme fera office de coupable tout trouvé. Quand le scandale éclate,Alexandre est lâché de tous et se trouve même accusé du meurtre du seul responsable de la banque qui était prêt à l’aider.

 

La chute d’un trader correspond au tout début du roman de Dumas, jusqu’à la trahison dont est victime Edmond Dantès. Le deuxième album suit la condamnation d'Alexandre, son emprisonnement, sa rencontre avec son "abbé Faria" et son évasion. Dans le troisième tome, Le visage de la vengeance, Alexandre entame son oeuvre de vengeance dans le plus pur style du comte de Monte-Cristo: il se renseigne à fond sur ses ennemis, les séduit, joue sur leurs problèmes financiers et leur cupidité... Le quatrième volume voit les ennemis d'Alexandre châtiés: faillites, morts violentes... Un dernier album est prévu.

Présentée expressément, comme son nom l’indique, comme un hommage à Dumas, la série suit de près la structure de Monte-Cristo. L’histoire n’est pas pour autant décalquée, les auteurs revendiquant une grande liberté dans leur démarche.

Les trois premiers albums sont fort réussis, avec une transposition très convaincante dans le monde moderne des manipulations financières décrites par Dumas. L’ambiance des milieux financiers et les mécanismes des marchéset des fraudes sont bien rendus. Rien d’étonnant à cela: l’un des co-scénaristes, Philippe Guillaume, est responsable des pages financières du quotidien Les Echos. Voir par ailleurs son interview. Dans le quatrième tome, la vengeance est en revanche un peu vite expédiée. Le cinquième tome amorce la révélation de ce qui se cachait derrière la machination dont a été victime le jeune Alexandre et le sixième clôt l'histoire. Le récit s'éloigne alors tout à fait de Monte-Cristo.

 

 

 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche