Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche


Paul Féval fils

1860-1933

 

S'il est un professionnel des "suites" apocryphes, c'est bien Féval fils. Contrairement à Dumas fils qui a choisi une voie littéraire complètement différente de celle de son père, le jeune Féval s'est inscrit scrupuleusement dans les traces de Féval père (1816-1887), produisant d'innombrables feuilletons et romans populaires, dont un très grand nombre ambitionnant de prolonger les grands succès du genre.

Féval fils a d'abord tout naturellement exploité la veine paternelle en écrivant de multiples suites au Bossu: cela va des Chevauchées de Lagardère au Fils de Lagardère (en plusieurs volumes), en passant par La jeunesse du Bossu, Les jumeaux de Nevers - Fin du Bossu, Mademoiselle de Lagardère et La petie-fille du Bossu... Sa piété filiale l'a également incité à écrire une suite aux Mystères de Londres de son père.

Le feuilletoniste a abondamment utilisé les héros mythiques ayant réalisé les plus beaux succès de librairie de l'époque: les mousquetaires de Dumas d'une part, le Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand d'autre part. Au premier chapitre, on trouve ainsi Le fils de d'Artagnan et La vieillesse d'Athos. Au second figurent les différents volumes des Exploits de Cyrano (Le démon de bravoure, Le chevalier des dames, Pour sauver Roxane).

Mais le coup de génie de Féval fils aura été de combiner les superhéros du moment avec la série D'Artagnan contre Cyrano (Le chevalier Mystère, Martyre de Reine, Le secret de la Bastille, L'héritage de Buckingham), dotée elle-même de sa propre suite, D'Artagnan et Cyrano réconciliés (Secret d'Etat, L'évasion du masque de fer, Les noces de Cyrano).

En quoi Féval fils aura été précurseur: on a vu fleurir depuis les "comics" américains du genre Batman contre Superman et les films de série B Maciste contre Goliath...

 

 Sommaire  Tous les livres  Couvertures BD Musique  Arbres généalogiques Votre pastiche
Recherche